Les 10 et 11 avril prochains, à Cap Sciences à Bordeaux, l’Association Les Lauréats de l’Innovation organise ses premières Rencontres Nationales. PME innovantes, Experts de l’innovation et Grands Groupes seront présents pour échanger sur des problématiques communes. Nous avons rencontré Olivier Choulet, Président des Lauréats de l’Innovation.

Bonjour Olivier Choulet, Les Lauréats de l’innovation est une initiative récente, pouvez-vous nous en dire plus sur votre Association ?

O.C. Les Lauréats de l’Innovation est une Association loi 1901 qui a été créée en septembre 2013 par 9 dirigeants de start-ups de technologies innovantes réparties sur l’ensemble du territoire national.

Elle fédère aujourd’hui plus de 90 dirigeants ayant été lauréats au concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
La problématique de ces entreprises est double : la gestion de l’innovation avec ses risques associés et la création d’une entreprise qui répond aux besoins des clients.

Si nos start-ups sont des championnes de l’innovation souvent issues d’universités françaises, elles sont souvent néophytes en création d’entreprise et en développement d’affaires.

Notre but est d’aider les dirigeants à mener ces 2 challenges de front avec l’aide des incubateurs, pépinières et autres organismes accompagnateurs de la création d’entreprise.

C’est aussi de de créer un réseau d’entrepreneurs pour partager nos expériences afin d’accélérer et faciliter nos processus de développement et notre apprentissage.

Quelle est votre ambition pour les années à venir ?

O.C. Nous sommes déjà plus de 90 membres dans des secteurs d’activité variés tels que la chimie et les sciences des matériaux, la pharmacie, les sciences du vivant et les biotechnologies, l’informatique, le logiciel et les TIC, les énergies renouvelables, les sciences humaines et sociales, le génie des procédés, la mécanique et le travail des métaux, l’électronique, le signal et les télécommunications.
Nous escomptons approcher les 150 membres d’ici la fin 2014 avec notamment l’arrivée des Lauréats de la promotion 2014.

Nous souhaitons aider ces start-ups de technologies innovantes à se développer pour devenir les ETI françaises de demain et participer aux réflexions du domaine de l’innovation en France.

Ces Rencontre Nationales s’inscrivent donc dans votre programme d’actions pour y parvenir ?

O.C. Oui, elles sont une opportunité pour nous tous d’échanger sur des thématiques communes et transversales à savoir le développement commercial par le partenariat avec les Grands Comptes, comment rebondir après un échec lorsque l’on est entrepreneur, comment aborder la levée de fonds et quels sont les acteurs qui composent notre paysage de financement et enfin quelle est la meilleure communication possible pour nos start-ups aussi bien externe qu’interne.

Cette initiative a déjà séduit des entrepreneurs et des Grands Groupes ?

O.C. Nous comptons sur 50 start-ups de la France entière pour enrichir ces débats et 8 Grands Groupes seront présents pour les rencontrer sur un format privilégié de rdv one to one.

Par ailleurs, nous avons le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de BPI France, de la Région Aquitaine, de la CCI de Bordeaux, de l’Incubateur Régional d’Aquitaine, de la Technopole Bordeaux Unitec, de la Délégation Aquitaine du CNRS, d’Aquiti Gestion et du Groupe Soregor pour mener à bien ces Premières Rencontres.

Ces rencontres sont les Premières, quelles sont les prochaines à venir ?

O.C. Les prochaines sont prévues à Paris en juillet 2014 au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour accueillir la nouvelle promotion du Concours 2014.

Tous les ans, une Rencontre se fera dans une Région différente et une autre à Paris.

Merci Olivier Choulet.